Avez-vous une question ?
 
CECB : un premier pas vers un avenir plus vert
Découvrez cette mine d'or d'informations qu'est le CECB.
16 décembre 2019 7 min
Tiago Esteves

Expert CECB
Romande Energie

Considéré la plupart du temps comme une obligation, le CECB® représente bien plus qu’une simple formalité à réaliser avant la vente d’un bien immobilier. Il donne non seulement des indications précieuses sur l’état énergétique d’un bâtiment, mais il s’inscrit également dans une démarche de conscientisation écologique.

En 2016, le Conseil d’Etat du canton de Vaud a mis en application la nouvelle loi sur le Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB®). Désormais obligatoire pour toute vente immobilière, il est parfois vu comme un ralentisseur en raison de la forte demande soumise aux auditeurs. Or, il est possible d’obtenir un CECB® en quelques jours seulement, lorsqu'une vente doit se faire rapidement. Cependant, comme nous allons le voir, l’intérêt du CECB® ne réside pas dans sa nature administrative, mais informative.

Qu’est-ce que le CECB® exactement ?

Concrètement, un CECB® est un certificat émis par un expert en énergie, neutre et objectif. Dans sa version « simple », ce bilan énergétique de 4 pages intègre les informations suivantes :

  • Données générales sur le bâtiment
    • Données de l’objet évalué
    • Représentation de la classe d’efficacité énergétique de l’enveloppe du bâtiment et de l’efficacité énergétique globale dans des conditions d’utilisation standard
    • Indices énergétiques et de CO2 dans des conditions d’utilisation standard
    • Consommation énergétique réelle du bâtiment
    • Signature de l’expert, qui garantit l’exactitude des données
  • Description technique, évaluation et indications succinctes pour une rénovation
    • Description du bâtiment et des installations techniques actuelles
    • Données de consommation effectives
    • Évaluation brute des éléments de construction individuels et de la technique, ainsi que des indications sur leur état actuel
    • Indications sur la rénovation
    • Autres informations générales
  • Dispositions à prendre et recommandations
    • Recommandations sur les mesures énergétiques techniques
    • Description de l’enveloppe du bâtiment, du chauffage, de la production d’eau chaude et autres consommateurs d’électricité
    • Commentaires sur le comportement des utilisateurs
    • Autres informations
  • Informations générales sur le CECB®
    • Renseignements généraux
    • Tableau des classes CECB®

Au terme de l’audit, une note combinant l’efficacité de l’enveloppe du bâtiment et l’efficacité énergétique globale est attribuée, allant de A à G. Quelle que soit la note finale, celle-ci n’empêche en aucun cas la vente du bien, il s’agit uniquement d’informer le nouvel acquéreur sur l’état énergétique de son bien.

Notons par ailleurs que les certificats CECB® et CECB® Plus ont une durée de vie de 10 ans.

CECB-thermique

Que mesure-t-on exactement ?

Lors de sa visite, l’expert analyse un grand nombre d’élément, parmi lesquels :

  • L’isolation thermique (murs extérieurs, toiture, planchers, fenêtres)
  • Les ponts thermiques (balcons par exemple)
  • La forme du bâtiment 
  • Le chauffage
  • Les besoins en énergie
  • Les installations techniques

Dans le cas d’un CECB® classique, ces informations seront communiquées telles quelles. Mais les personnes souhaitant aller plus loin peuvent également demander un CECB® Plus. Dans le cas présent, l’expert ajoutera une série de mesures concrètes à mettre en place, analysera les coûts d’investissement, déduira les subventions et fera une estimation du bilan écologique final.

CECB® Plus : pour aller encore plus loin

Toute cette théorie paraîtrait un peu idéaliste sans un exemple concret, aussi nous avons sélectionné et anonymisé un rapport CECB® Plus, soit une version plus complète du CECB®, intégrant des mesures concrètes d’amélioration. Disponible ici, l’étude révèle notamment que la performance énergétique du bâtiment se verra grandement renforcée par une rénovation de son enveloppe thermique. Cette mesure est ainsi présentée comme prioritaire, plus encore que le remplacement du système de chauffage, souvent perçu comme le point-clé d’une rénovation. Les étapes recommandées sont ensuite décrites ainsi : 

Étape 1

  1. Remplacement des fenêtres et des portes
  2. Isolation périphérique des murs extérieurs
  3. Installation d'un Boiler PAC eau potable

Étape 2

  1. Amélioration de l’isolation de la toiture
  2. Isolation des sols contre les locaux non chauffés
  3. Installation d'une pompe à chaleur air/eau
  4. Installation des panneaux photovoltaïques

Étape 3

  1. Isolation thermique des sols contre terrain
  2. Installation du chauffage au sol avec sondes de température

Cette priorisation des mesures à entreprendre est évidemment très appréciable puisqu'elle permet de gérer les rénovations dans le temps et en tenant compte des priorités.

Subventions CECB® : le précieux soutien de l’État

Si la connaissance n’a pas de prix, l’intervention d’un expert en a évidemment un. Cependant, cette analyse ne coûte finalement pas si cher si l’on tient compte de toutes les économies qu’elle permettait de faire. Ainsi, dans le cas d’une maison individuelle, comptez CHF 670.- pour un CECB® classique et CHF 1'990.- (options obligatoires incluses) pour un CECB® Plus. Si l’on tient compte qu’un CECB® Plus pour une maison individuelle (permis de construire datant d’avant les années 2000) peut être subventionné par l’État à raison de CHF 1'000.- (CHF 1'500.- pour un logement collectif) selon les cas de figure, l’opération peut s’avérer très intéressante.

Et les subventions ne s’arrêtent pas là, notamment grâce au Programme bâtiments qui vise à réduire significativement la consommation d'énergie et les émissions de CO2 du parc immobilier suisse. En effet, comme présenté en pages 18 à 20 du rapport pris en exemple pour cet article, les rénovations peuvent elles aussi faire l’objet d’une aide. Dans le cas de la variante B, le propriétaire serait soutenu à raison de CHF 10'464.- sur un montant total de CHF 61'040.-, soit plus de 17%.

Si vous souhaitez connaître plus précisément les soutiens du Programme Bâtiment du Canton de Vaud dans le cadre d’un certain type de rénovation, voici un petit tableau récapitulant dans les grandes lignes :

CECB-subventions

Précisons enfin que si l’investissement dans ce type de rénovation s’avérera bénéfique pour le propriétaire, l’attente pour être remboursé de la subvention peut parfois constituer un frein. Aussi, certaines entreprises comme Romande Energie proposent à leurs clients d’avancer le remboursement de leur subvention.

En résumé, retenez donc qu’un CECB® Plus peut être subventionné, que les travaux qui seront proposés peuvent aussi l’être, et que vous avez même possibilité d’être remboursé immédiatement des subventions en question.

Et les professionnels dans tout ça ?

Si les informations citées jusqu’ici sont valables pour des particuliers, les entreprises et collectivités peuvent elles aussi profiter de subventions sur le CECB® Plus, ceci pour les bâtiments construits avant 2000. Sont concernés :

  • Les administrations
  • Les écoles (de construction simple)
  • Les hôtels
  • Les commerces
  • Les restaurants

Renseignez-vous auprès d’un spécialiste pour trouver les solutions les plus intéressantes pour vous !

cecb-vert

Vers un avenir plus « vert »

Comme le démontre cette vidéo, le CECB® peut être très intéressant sur le plan économique, notamment grâce aux subventions. Dans le Canton de Vaud, ces subventions soutiennent plus de la moitié de la prestation CECB® Plus et peuvent couvrir jusqu’à 30% des travaux suggérés dans le rapport.

Cependant, comme nous l’annoncions en introduction, voir le CECB® comme une simple démarche administrative n’a pas grand intérêt, du moins sur le plan écologique. En effet, chaque information détenue dans ce rapport a une forte valeur écologique, que chacun pourra exploiter selon ses possibilités. Ainsi, exploiter les informations d’un CECB®, c’est s’assurer d’avoir une vision globale et objective de son bien immobilier sur le plan énergétique, et donc prendre des décisions en connaissance de cause. Comprendre son impact écologique, puis agir, voilà la finalité du CECB®.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE

* Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Share on Linkedin Share on Twitter

Comprendre la bourse de l’énergie

Téléchargez notre livre blanc