Avez-vous une question ?
 
les bains de lavey reduisent leur consommation
Présentation d’un projet d’audit d’envergure : CHF 107’000.- d'économies annuelles !
30 avril 2019 5 min
Vidal Santos

Responsable de projets
Romande Energie

Grands consommateurs d’énergie, les Bains de Lavey sont engagés dans plusieurs démarches d’efficience énergétique, cherchant ainsi à réduire et optimiser leur consommation tout en répondant aux exigences légales. Présentation d’un projet d’audit qui leur a permis d’économiser près de CHF 107’000.- chaque année.

Le projet ne pouvait finir sur de meilleurs résultats. Après avoir réalisé des études sur la production d’énergie, les Bains de Lavey se sont concentrés sur le cœur même de leur métier : l’énergie thermique. Point-clé de leur activité, cette énergie a donné lieu à un important projet d’optimisation et de maîtrise énergétique.

Fruit d’une longue réflexion et d’efforts payants, le projet s’est avéré très intéressant tant sur le plan écologique qu’économique. En effet, les Bains de Lavey économiseront dorénavant chaque année :

  • 265 tonnes de CO2
  • Près de CHF 107’000.

Avec près de 1’698'693 kWh estimés, les Bains de Lavey ont économisé la consommation de 480 ménages moyens.

La vision de José Belmiro Rodrigues, Directeur des services techniques

grands-consommateurs-d-energie

Pourriez-vous nous présenter le site ?

Le site de Lavey-les-Bains exploite une source thermale qui apporte de l’eau à environ 65°C qui provient de deux forages respectivement à 200 et 600 mètres de profondeur. Nous avons l’opportunité d’exploiter cette eau sur différentes étapes afin d’utiliser le maximum de cette énergie. Pour ce faire, nous avons plusieurs systèmes de pompes et d’échangeurs qui nous permettent d’utiliser cette source d’énergie de manière optimale et de finalement rejeter de l’eau dans nos bassins à près de 45°C.

Quels ont été les résultats de l’audit ?

Avec l’aide de notre spécialiste en énergie, nous avons pu identifier plusieurs pistes d’économie et d’amélioration pour diminuer notre consommation. Nous avons par exemple identifié le remplacement de nos sources lumineuses fluorescentes. Il y a également d’autres pistes d’économie que nous avons détectées, comme le remplacement de plusieurs pompes de notre système de traitement des eaux. Effectivement, nous avons actuellement quelques pompes de seconde génération et une mise à jour de celles-ci nous permettrait d’économiser plus de 34’400 kWh par an. Un potentiel d’amélioration de notre système de récupération de l’énergie thermale a aussi été soulevé. Il s’agit de la mise en place d’un nouvel échangeur de 2’000 KW qui ajoute une économie de 1 GWh/an et également de 265 tonnes de CO2/an. Nous avons encore un autre projet d’amélioration sur un système de récupération, qui fera l’objet d’une étude en interne et permettrait d’économiser quelque 600’000 kWh/an.

Quel bilan tirez-vous de ce projet ?

Il faut tout d’abord dire que cette démarche de « Grand Consommateur » demande beaucoup d’investissement personnel et, par conséquent, beaucoup de temps. En revanche, il nous permet de faire une mise à jour de notre installation, d’identifier efficacement nos points d’amélioration ainsi que les gains les plus intéressants. Et ceci est également le fruit d’une bonne collaboration avec notre spécialiste en énergie.

 


LAISSEZ UN COMMENTAIRE

* Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Share on Linkedin Share on Twitter