Avez-vous une question ?
 
Apprenez-en plus sur les compteurs intelligents !
8 mars 2021 4 min
Laurent Mineau

Responsable des Marchés
Romande Energie

Produire sa propre énergie, consommer local, faire des économies : la transition énergétique bat son plein depuis quelques années. Parmi les nombreux moyens mis en œuvre pour atteindre les objectifs que la Suisse s’est fixée figurent les « smart meters ». Mais qu’en est-il de cette technologie et à quoi sert-elle ? Présentation d’une nouvelle façon de « compter » l’énergie.

Aussi appelé « smart meter », un compteur intelligent est un compteur d’électricité dont la technologie permet de mesurer et d’enregistrer votre consommation et/ou votre production d’énergie. Déjà implantée dans certaines grandes entreprises, cette technologie de comptage est également installée chez tous les propriétaires d’une installation de production d’énergie, solaire par exemple, qui peuvent ainsi suivre l’excédent de production réinjecté dans le réseau.

Les compteurs intelligents sont-ils réellement utiles ?

Comme toute nouvelle technologie, les compteurs intelligents font face à beaucoup de questionnements et d’incertitudes. Cependant, une fois les doutes ôtés concernant leur nocivité et la protection des données (les compteurs émettent les mêmes ondes que des babyphones et les règles en matière de protection des données sont très strictes), alors on s’aperçoit que leur première force réside dans la connaissance. En effet, la transition énergétique génère autant d’attentes que d’incompréhensions, et connaître son propre impact environnemental est certainement la première étape essentielle à tout changement de comportement. De cette manière, tout bâtiment équipé d’un compteur intelligent permettra à ses usagers de suivre leur propre consommation d’énergie et ainsi comprendre quels appareils et quelles actions sont les plus énergivores.

Comment mesure-t-on l’énergie ?

Les compteurs intelligents offrent une visualisation en temps réel et la consommation est comptabilisée toutes les 15 minutes. Ainsi, grâce à des interfaces pensées pour les utilisateurs, il est dorénavant possible de suivre « concrètement » ses propres actions. Dans le monde professionnel, cela pourrait se traduire par la possibilité de connaître les manières de consommer et ainsi déterminer à quelle heure il pourrait par exemple être intéressant d’agir pour réduire sa consommation.

smart-meters

Un exemple bien connu des ingénieurs en charge d’audits énergétiques est la pause de midi. Dans les entreprises du secteur tertiaire, il arrive bien souvent que les employés, pourtant partis en pause, laissent la lumière et les écrans allumés dans les bureaux. Cet exemple en apparence simpliste met cependant en évidence l’importance de la « connaissance », apportée par exemple par les compteurs intelligents. Les entreprises et communes ayant réalisé un audit énergétique sont d’ailleurs très souvent étonnées de découvrir les points-clés de leur consommation au quotidien. Au final, cette connaissance leur permet non seulement d’économiser sur leur facture d’électricité, mais également d’œuvrer en faveur de l’environnement. Une action simple donc, mais intéressante sur tous les plans.

Une démarche économique et écologique

En tant que tel, un compteur intelligent ne sert donc qu’à transmettre des données de consommation d’énergie. En revanche, il permet de réaliser de réelles économies si les consommateurs en exploitent les informations. C’est en ce sens que la Confédération les a intégrés dans le cadre de la Stratégie énergétique 2050 votée par le peuple suisse en 2017, dont les objectifs reposent notamment sur la rationalisation de l’énergie et la réduction de la consommation. Les différentes études menées par l’OFEN, en particulier l’étude d’impact suite à l’introduction des compteurs intelligents en relation avec les Smart Grids en Suisse et les coûts et avantages des compteurs, ont démontré que des gains substantiels seront réalisés.

Pour aller encore plus loin

Bien évidemment, ces compteurs ont été pensés pour être étendus à d’autres utilisations. Dans le cadre des solutions de domotique, les informations remontées par les compteurs intelligents peuvent être intégrées à des outils de gestion et d’optimisation de l’énergie. En plus de « suivre » sa consommation à distance, il est également possible de la contrôler. Une particularité pratique pour les gestionnaires du réseau de distribution (GRD), qui peuvent par exemple faire des travaux de maintenance ou encore réactiver instantanément une ligne suite à une coupure, mais aussi pour des propriétaires qui voudraient activer ou désactiver à distance un appareil dont la consommation pourrait être inutile. Ainsi, une fois parti en vacances, un utilisateur qui suit sa consommation en temps réel et à distance est en mesure d’agir directement sur les appareils énergivores.

Sachant que les compteurs intelligents peuvent être associés à des panneaux solaires, des pompes à chaleurs ou encore des chauffe-eau, le potentiel d’économie est considérable. Et si l’on ajoute à ce « réseau » privé la gestion d’objets connectés, les possibilités de suivre sa consommation et gérer tout ou partie de son énergie en associant ces différentes technologies, les économies d’énergie seront significatives.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE

* Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Share on Linkedin Share on Twitter